Communauté du savoir

La Communauté du savoir (Cds) est un réseau de coopération visant à renforcer, valoriser et stimuler les collaborations franco-suisses dans l’Arc jurassien en matière de recherche, d’enseignement et d’innovation. La Cds soutient les échanges d’expériences, les collaborations et les projets transfrontaliers dans les domaines suivants : industrie et société 4.0 ainsi que nouveaux enjeux territoriaux.

Ce faisant, la Communauté du savoir vise à :

  • favoriser la mobilité des publics et renforcer les connaissances au sein des communautés métiers (développement d'un campus transfrontalier) ;
  • encourager l’émergence de nouvelles collaborations transfrontalières et accompagner la structuration de projets transfrontaliers (incubateur de projets franco-suisses).

La Cds regroupe l’Université de Neuchâtel, la Haute École Arc, la Haute École d’Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud, l’École Nationale Supérieure de Mécaniques et des Microtechniques de Besançon, l’Université de Franche-Comté, l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard et la Haute École Pédagogique des cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel.

Appel à projets 2024

Chaque année, la Communauté du savoir (Cds) lance un appel à projets pour soutenir et accompagner les projets transfrontaliers franco-suisses dans le domaine de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation s’inscrivant dans l’une des deux thématiques suivantes : 

  • Société et industrie 4.0 : projets en lien avec l’intégration des technologies du numérique, dans les sociétés et les industries (ex. : impacts sur les organisations des entreprises, des métiers, etc.)
  • Nouveaux enjeux territoriaux : projets ayant une répercussion sur le territoire de l’Arc jurassien (ex. : enjeux sur la mobilité, enjeux sur la gestion des ressources naturelles, enjeux dans le milieu médical, etc.)

L'appel à projets est désormais clos. Plus d’informations et règlement sous https://www.communautedusavoir.org/dispositifs-financiers/appel-a-projets/ 

Projets avec la HEP-BEJUNE

  • Médier en éducation interculturelle : quelles pratiques et quelle formation des acteurs ?
    Basé sur le constat du nécessaire développement de formations continues en matière d’intégration de la pluralité culturelle et linguistique, ce projet a constitué le point de départ d’une double communauté : celle constituée par la réunion d’expert·e·s des institutions partenaires à des fins de développement et d’accompagnement de formations et celle constituée par le personnel enseignant. Plusieurs objectifs étaient visés, notamment : construire un programme commun de formation, renforcer les compétences interculturelles des enseignant·e·s ou encore formaliser et ancrer la médiation culturelle dans les politiques publiques parmi d’autres formes de médiation.
  • Perceptions visuelles et sonores de l’espace urbain
    Ce projet a réuni des chercheur·e·s français et suisses travaillant autour des perceptions sensorielles et sensibles de l’espace public, notamment dans le cadre de parcours. Une journée d'études pluridisciplinaire a fait dialoguer des approches et des pratiques autour de la question des perceptions visuelles et sonores de et dans l'espace public et a proposé un panel de travaux s’interrogeant sur les productions et descriptions des images et des sons dans l’espace public d'un point de vue communicationnel, anthropologique, sociolinguistique, didactique et artistique, notamment à travers des approches participatives. Fort de ces éclairages, les chercheur·e·s ont ensuite travaillé sur deux corpus communs recueillis dans des collèges français et suisses.