Sacs d'histoire

Des histoires courtes, pleines d’humour, au vocabulaire simple et traduites du français dans 12 langues différentes sont désormais proposées par les médiathèques HEP-BEJUNE afin de favoriser l’apprentissage de la lecture chez les enfants de langue maternelle étrangère âgés de 4 à 8 ans.

En classe, l’enseignant ou l’enseignante du 1er cycle propose le « Sac d’histoires » sélectionné à ses élèves. A tour de rôle, les enfants empruntent l’album dans la langue cible de leur choix ainsi que le CD, le jeu et l’objet surprise qui l’accompagnent. Pendant quelques jours, ils peuvent partager ce matériel avec leur famille avant de le rapporter à l’école.

Que contient un « Sac d’histoires » ?

  • une même histoire en français reprise dans 12 langues différentes : allemand, albanais, anglais, arabe, espagnol, italien, portugais, serbo-croate, tamoul, tigrigna, turc, russe; chaque album se présente dans une version bilingue (français + une langue étrangère);
  • un CD d’accompagnement comprenant l’enregistrement de l’histoire dans 12 langues;
  • un jeu simple et ludique, en lien avec l’histoire, permettant à l’enfant de jouer avec sa famille;
  • un objet surprise pour permettre à l’élève de « vivre » l’histoire;
  • un livre d’or;
  • un carnet de route dans lequel l’enseignante ou l’enseignant partage ses expériences.

Les titres suivants sont proposés:

  • « Un peu perdu », Chris Haughton
  • « La chasse à l’ours », Michael Rosen et Helen Oxenbury
  • « Ce n’est pas une bonne idée », Mo Willems
  • « En marchant à travers la jungle », Debbie Harter.

Les « Sacs d’histoires » peuvent être réservés et empruntés dans les médiathèques de la HEP-BEJUNE ou acheminés via le service de messagerie au lieu souhaité.

Nés du désir de permettre aux enfants migrants de faire le lien entre la langue de l’école et celle parlée à la maison, les « Sacs d’histoire » s’adressent en priorité aux élèves de langue maternelle étrangère, mais aussi aux enfants curieux de découvrir d’autres langues. Ce concept, originaire du Canada et repris en Suisse, initialement par le canton de Genève, répond dans l’espace BEJUNE à un fort intérêt de la part des enseignantes et enseignants du terrain.