This is quintagroup.theme.schools top portlets manager
Sections
Outils personnels
Se connecter
Vous êtes ici : Accueil La HEP-BEJUNE Portrait

Portrait

Présentation

Ouverte officiellement en août 2001, la Haute Ecole Pédagogique - BEJUNE (HEP-BEJUNE) forme les enseignants de trois cantons (Berne - partie francophone, Jura et Neuchâtel). La création de la HEP-BEJUNE a été une construction d'envergure, née de la fusion de diverses institutions cantonales.
Cette haute école déploie ses activités sur trois sites, situés à Bienne, Delémont et La Chaux-de-Fonds. Elle emploie environ 180 collaborateurs.

 

 

Missions

La HEP-BEJUNE remplit les quatre grandes missions suivantes:


Une mission de formation du personnel enseignant et scolaire

En conformité avec les valeurs de l’institution, assurer la formation initiale et continue à l’enseignement en fonction des exigences de la CDIP ainsi que des normes internationales de la professionnalisation de l’enseignement, afin que les futurs enseignantes et enseignants soient en mesure de répondre aux exigences et aux défis croissants de leur mission éducative.

 

Une mission de recherche sur l’enseignement

Développer et promouvoir des activités de recherche conformes aux normes en vigueur dans les diverses traditions scientifiques et portant sur la formation à l’enseignement et l’exercice de la profession enseignante.

 

Une mission de services à la collectivité BEJUNE

Offrir, dans le respect de ses orientations et dans les limites de ses ressources, des services à la collectivité socio-éducative BEJUNE, afin de renforcer et de promouvoir la qualité de l’enseignement et la contribution de la profession enseignante.

 

Une mission d’échanges et de rayonnement

Favoriser, en tant qu’institution tertiaire, la création de réseaux et de partenariats cantonaux, nationaux et internationaux, afin d’assurer à notre personnel et à nos étudiantes et étudiants la plus large ouverture et mobilité possible au sein du monde éducatif, scientifique et culturel.

 

Historique

Des débuts de la HEP-BEJUNE jusqu'à nos jours

Après une étude initiée en 1996 et plusieurs phases successives de réflexion et de construction, la HEP-BEJUNE est fondée officiellement le 1er août 2001.

L’originalité de la HEP-BEJUNE est son statut tricantonal (Berne, partie francophone, Jura et Neuchâtel), impliquant troi sites dispensant de la formation ou des services (Bienne, Delémont et La Chaux-de-Fonds).

Une autre spécificité qui fait également la fierté de la HEP-BEJUNE est la reconnaissance de ses titres d’enseignement par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), aussi bien en formation initiale primaire et secondaire, qu’en formation continue. De plus, la HEPBEJUNE est la première HEP de Suisse qui ait obtenu ces reconnaissances.

Si la fusion des diverses institutions de formation cantonales en une seule et unique institution était une nécessité pour obtenir une masse critique suffisante (la CDIP ayant fixé le seuil minimal de reconnaissance à 300 étudiants), elle était également un formidable défi. En effet, cette fusion de diverses institutions cantonales a engendré un travail de construction d’envergure pour réunir en un tout des institutions préalables disparates. Il a ainsi fallu unifier les héritages cantonaux et créer une cohérence entre des éléments différents, les réunir et les réorganiser à tous les niveaux : formations, direction de l’institution, administration, gestion du personnel, infrastructure informatique… etc.

La réunion de ces divers éléments a impliqué, dans un premier temps, une structure un peu complexe. Aussi, la HEP-BEJUNE a dû initier des changements successifs dans son organisation interne, afin d’avoir une structure moins lourde, qui lui permette d’améliorer son efficacité.

Par ailleurs, elle doit également être capable de s’adapter rapidement, étant donné qu’elle évolue dans le milieu mouvant des institutions tertiaires, qui sont en constante évolution, notamment dans le cadre des accords de Bologne.

Dans ce contexte, elle a conclu des accords et tissé des liens avec plusieurs autres institutions et universités suisses et étrangères, notamment l’Université de Neuchâtel.

Ainsi, tant à l’interne (fusion des institutions cantonales) qu’à l’externe (période de changements dans les institutions tertiaires), la HEP est face à des défis constants. Elle doit faire preuve de capacité d’adaptation rapide, tout en poursuivant son but premier : fournir une formation des enseignants de qualité.